Y-a-t-il un pilote sur le tracteur ?

Pendant neuf jours, la France va vivre au rythme des visites politiques au Salon international de l’agriculture, à Paris, du 22 février au 1er mars. A l’heure de l’urgence climatique et de l’extinction de la biodiversité, l’agriculture française n’a toujours pas d’objectifs chiffrés de réduction de ses émissions de gaz à effet de serre et de protection de la biodiversité sauvage et domestique. Pire, le volet agricole du Grand plan d’investissement du gouvernement accélère l’industrialisation polluante des fermes et le combat d’arrière-garde de la FNSEA pour le glyphosate symbolise le double discours des organisations agricoles s’affichant volontiers plus vertes et continuant à empoisonner de leurs pesticides la campagne. Quant à la révision en cours de la Politique agricole commune, pièce maitresse du soutien financier à l’agriculture, elle est l’occasion de grandes manœuvres pour renationaliser la distribution des aides sous le contrôle des organisations agricoles les plus puissantes et les plus rétives à une réforme réelle de l’agriculture. Entre vœux pieux écolos du Président et décisions catastrophiques du ministère, la ferme France semble sinon sans pilote sur le tracteur pour le moins sans cap à tenir. Avec ce dossier, GLOBALmagazine fait le point sur la situation.

 

 

Cet article – texte, dessin, photographie ou infographie - vous a plu par les informations qu’il contient, par l’éclairage qu’il apporte, par la réflexion ou l’inconfort intellectuel qu’il provoque, par sa liberté de ton, par le sourire qu’il fait monter à vos lèvres… SOUTENEZ NOUS ! Il n’est de presse libre sans indépendance financière. GLOBAL est une association de journalistes sans but lucratif, sans publicité, qui ne vit que des abonnements et dons de ses lecteurs, lectrices. Pour s’abonner et soutenir c’est ici.

MERCI DE VOTRE SOUTIEN !

« L'information est indissociable de la démocratie et les journaux d'informations sont faits pour former et nourrir des citoyen-ne-s plutôt que de les distraire »
Gilles Luneau, rédacteur en chef de GLOBAL