Siné mensuel, menaces de mort

S’il est une grande inégalité en ce monde, c’est bien l’inégale capacité d’appréciation de l’humour. Celles et ceux qui en sont dépourvus sont abandonnés au triste sérieux de leurs croyances et certitudes. En général, quand on n’est pas de leur avis, ils se braquent, s’entêtent et vous relèguent dans la zone dangereuse où ils cantonnent leurs ennemis. Quand ils sont fachos, ils sont tentés de passer de l’invective à l’intimidation. Quand, en plus, ils se réclament d’un groupuscule d’extrême-droite politico-militaire, ils passent à la menace de mort. C’est humainement pathétique quand à leur moi profond et tout aussi humainement dangereux pour les personnes menacées. C’est ce qui vient d’arriver à la rédaction de Siné mensuel, excellent journal satirique qui n'épargne personne, menacée de mort par le Groupe Union Défense (GUD). Un groupuscule fondé par des étudiants de la faculté d’Assas en 1968 après la dissolution de leur groupuscule précédent,Occident, par le ministre de l’Intérieur. Le GUD plonge ses racines dans le marais néofasciste français à la sauce nationaliste révolutionnaire et fait sporadiquement l’actualité par ses actions violentes contre des militants de gauche et ses ralliements électoraux aux partis d’extrême droite (Front national, Parti des forces nouvelles …). Il semble qu’à chaque génération une poignée de rejetons reprend le flambeau et le manche de pioche des aînés aujourd’hui au seuil de l’EHPAD. Car chez ces gens là, messieurs-dames, on transmet surtout la haine du peuple. Lettre de menaces de mort contre cinq personnes. Est-ce un canular dont on peinerait à trouver le ressort humoristique ? Chez Siné, on prend l’affaire au sérieux et on alerte les confrères. Et les flics (ça c’est marrant quand les anars portent plainte). Ohé, la rédaction de Siné, vous pouvez compter sur GLOBALmagazine, j’ai prévenu la bande, on affûte les crayons. Morts (symbolique) aux cons !

P.S. : pour celles et ceux qui n’étaient pas encore abonnés à Siné, c’est l’occasion de manifester son soutien. Le covid19 a fait chuter les ventes. Comme beaucoup de journaux indépendants et sans publicité, Siné mensuel tire la langue. Au propre et au figuré. Pour s’abonner c’est ICI.

 

Cet article – texte, dessin, photographie ou infographie - vous a plu par les informations qu’il contient, par l’éclairage qu’il apporte, par la réflexion ou l’inconfort intellectuel qu’il provoque, par sa liberté de ton, par le sourire qu’il fait monter à vos lèvres… SOUTENEZ NOUS ! Il n’est de presse libre sans indépendance financière. GLOBAL est une association de journalistes sans but lucratif, sans publicité, qui ne vit que des abonnements et dons de ses lecteurs, lectrices. Pour s’abonner et soutenir c’est ici.

MERCI DE VOTRE SOUTIEN !

« L'information est indissociable de la démocratie et les journaux d'informations sont faits pour former et nourrir des citoyen-ne-s plutôt que de les distraire »
Gilles Luneau, rédacteur en chef de GLOBAL