Basculons...

Face au contexte actuel d’urgence climatique, de perte de biodiversité, de défiance face à nos modèles de gouvernance, et alors qu’un vertige contagieux gagne des millions de personnes, désemparées face à l’énormité de la crise qui s’annonce, nous pensons qu’il est temps de rassembler nos bonnes énergies, de s’inspirer solidairement pour accorder nos dynamiques, afin d’amplifier, encore et toujours, la mobilisation de chacun.

La Bascule a pour ambition de faire émerger un nouveau modèle de société dans le respect de la nature et de l’humain grâce à l’intelligence collective, à la coopération et aux alternatives existantes dans toute leur diversité. Nous comptons accélérer les transitions démocratiques, écologiques et solidaires en réunissant les moyens humains et financiers disponibles afin de propulser, catalyser et relier les initiatives engagées en ce sens.

A La Bascule, nous sommes bien conscients qu’un réseau dense d’organisations et d’alternatives est déjà présent et actif sur les territoires. Il ne s’agit pas de recréer des projets existants mais bien de se mettre au service de ceux portés par les mouvements de la transition et les créateurs d’initiatives.

À plus long terme, notre envie est de former un écosystème de la transition coopérant de manière efficace, utilisant ses diversités comme source de complémentarité et de synergie.

Ainsi, nous visons à accompagner les initiatives et projets existants et à en aider d’autres à éclore en mettant à contribution nos ressources, humaines et techniques, et nos énergies pour les aider à avancer dans leur démarche.

Afin de poser les premières notes, respectant un fonctionnement de gouvernance partagée, plusieurs dizaines de jeunes et moins jeunes se sont réunis et constitués en groupes de travail pour dérouler une feuille de route ambitieuse. Nous habitons et travaillons ensemble à Pontivy dans une clinique désaffectée prêtée jusqu’à septembre et réfléchissons aux meilleures stratégies à mettre en œuvre.

Le projet de la Bascule est évidemment politique : nous sommes convaincus que les dirigeants actuels accélèrent vers le mur quand il faudrait radicalement changer de direction. Un mouvement de bon sens, porté par l’intérêt général doit voir le jour, et puisqu’il ne peut pas se décréter, nous devons créer les conditions favorables à son émergence.

C’est l’expérimentation que nous menons, et nous nous concentrons sur plusieurs pistes.

Pour inverser le cours des choses, nous souhaitons promouvoir la démocratie participative et creuser le concept des Assemblées citoyennes. Nous pensons que les municipales de 2020 sont une formidable opportunité de reprendre la main sur notre destin, c’est pourquoi nous soutenons des formations aidant à créer sa propre liste et nous accompagnons ceux qui le souhaitent à convaincre leurs élus de mesures à adopter d’urgence. Sans pourtant être un parti politique, ni donner des consignes de votes.

Nous pensons que tous les pans de la société méritent de vivre leur révolution, et certains des bénévoles à plein temps de l’association travaillent sur les nouveaux emplois et modes d’organisation, sur les initiatives de territoire, sur la fabrique des nouveaux récits, sur des outils numériques décentralisés.

Rompre avec le pouvoir des GAFA, proposer un nouvel imaginaire, organiser la résilience locale, promouvoir les manières de subvenir à nos besoins qui prennent soin de la nature et des hommes… c’est ce qui nous intéresse, et nous voulons le faire dans le joie et avec tous ceux qui le souhaitent.

C’est ce désir de célébrer notre humanité, d’affirmer notre détermination à faire changer les choses, qui nous a donné l’envie de co-organiser, un grand rassemblement pour stimuler l’engagement et provoquer des synergies inédites entre les différents mondes qui aspirent au changement.

Ce rassemblement sera le point de Bascule, qui permettra de lancer officiellement tous les autres projets sur lesquels nous travaillons avec nos partenaires. (le rassemblement An Zéro a été ajourné mais La Bascule continue son travail d’élaboration de stratégies de rassemblement des forces vives de la société NDLR)

En parallèle, nous donnons notre soutien à l’émergence d’assemblées citoyennes tirée au sort pour faire émerger des citoyens ce qu’ils veulent voir pour notre société dès aujourd’hui et pour demain.
Si nous pensons qu’il est impossible d’imaginer une suite désirable à notre civilisation dans le cadre actuel, nous croyons également à une possible transition et surtout à la liberté de chacun de tenter ce qu’il souhaite. Nous sommes réalistes sur le constat alarmant et confiant en la capacité des acteurs des transitions à relever les grands défis de notre siècle.
Le temps où nous héritions notre Terre de nos ancêtres est révolu, nous l’empruntons maintenant aux générations futures.
L’objectif est grand : garantir aux générations futures un monde vivable dans le respect des hommes et de la nature, malgré l'effondrement à venir. Pour que tous les Humains naissent libres et égaux, mais pas qu’en droits.
Vous, chères lectrices et chers lecteurs, pourrez ici non seulement suivre l’évolution de La Bascule. Voici notre carnet de voyage au coeur de la transition.

On lâche rien.

Walou

 

Cet article – texte, dessin, photographie ou infographie - vous a plu par les informations qu’il contient, par l’éclairage qu’il apporte, par la réflexion ou l’inconfort intellectuel qu’il provoque, par sa liberté de ton, par le sourire qu’il fait monter à vos lèvres… SOUTENEZ NOUS ! Il n’est de presse libre sans indépendance financière. GLOBAL est une association de journalistes sans but lucratif, sans publicité, qui ne vit que des abonnements et dons de ses lecteurs, lectrices. Pour s’abonner et soutenir c’est ici.

MERCI DE VOTRE SOUTIEN !

« L'information est indissociable de la démocratie et les journaux d'informations sont faits pour former et nourrir des citoyen-ne-s plutôt que de les distraire »
Gilles Luneau, rédacteur en chef de GLOBAL