"Une nouvelle résistance"

Julien Lauprêtre, 91 ans, ancien résistant à l’occupant nazi, engagé très tôt dans les rangs du Secours populaire qu’il préside aujourd’hui, s’indigne de « la guerre aux pauvres », notamment en France. A ses yeux, elle relève de « l’attentat moral » et il clame haut et fort que les politiciens ont une responsabilité dans cette situation. Le résistant qui n’a jamais rendu les armes de l’insoumission à l’inégalité sociale, à l’injustice, à la misère, s’inquiète de la « montée des idées néfastes »? mais se réjouit de l’engagement de la jeunesse dans de multiples initiatives alternatives. Tout en se gardant de comparer les époques, Julien Lauprêtre appelle à « une nouvelle résistance » et se plait à rappeler que le programme du Conseil national de la résistance s’intitulait Pour les jours heureux.

 

Cet article – texte, dessin, photographie ou infographie - vous a plu par les informations qu’il contient, par l’éclairage qu’il apporte, par la réflexion ou l’inconfort intellectuel qu’il provoque, par sa liberté de ton, par le sourire qu’il fait monter à vos lèvres… SOUTENEZ NOUS ! Il n’est de presse libre sans indépendance financière. GLOBAL est une association de journalistes sans but lucratif, sans publicité, qui ne vit que des abonnements et dons de ses lecteurs, lectrices. Pour s’abonner et soutenir c’est ici.

MERCI DE VOTRE SOUTIEN !

« L'information est indissociable de la démocratie et les journaux d'informations sont faits pour former et nourrir des citoyen-ne-s plutôt que de les distraire »
Gilles Luneau, rédacteur en chef de GLOBAL