Histoires de passages

L'envie d'y rester

« La Corrèze avant le Zambèze ! » s’écriait le député socialiste de la Corrèze Jean Montalat à l’Assemblée nationale en 1964. Il stigmatisait alors l’argent dépensé dans les colonies françaises - il n’y en avait d’ailleurs aucune arrosée par le Zambèze mais la rime était bonne.  Assurément, pour être dépaysé, c’est en Corrèze qu’il faut aller ! Depuis 2015, une petite troupe d’habitants d’Argentat et des communes alentours concocte sous la houlette de Laurent Gervereau, Alexandra Duchêne et Philippe Di Folco, le festival Histoires de passages. La manifestation est un véritable cabinet de curiosité où les expositions, films, rencontres, conférences et autres performances doivent essentiellement aux liens tissés au fil des ans et des pérégrinations de Laurent Gervereau sur la planète de la création artistique dans tous les domaines. Sur le thème « Le réveil des villages », l’affiche de cette année annonce 50 évènements pour les yeux et les oreilles « pendant 4 jours de transhumance » où serons mises en avant « de belles initiatives locales, innovantes et festives ». Comme d’habitude, tout est gratuit grâce à la générosité des habitant(e)s et des intervenant(e)s. Histoires de passages est un lieu unique d’échanges avec des artistes, de papotages en marchant, en pique-niquant, de moments rares, loin, très loin de la consommation culturelle. Le festival commence aujourd’hui, jeudi, tout le programme est ICI.

Affiche dessinée par Michel Bouvet

 

 

Cet article – texte, dessin, photographie ou infographie - vous a plu par les informations qu’il contient, par l’éclairage qu’il apporte, par la réflexion ou l’inconfort intellectuel qu’il provoque, par sa liberté de ton, par le sourire qu’il fait monter à vos lèvres… SOUTENEZ NOUS ! Il n’est de presse libre sans indépendance financière. GLOBAL est une association de journalistes sans but lucratif, sans publicité, qui ne vit que des abonnements et dons de ses lecteurs, lectrices. Pour s’abonner et soutenir c’est ici.

MERCI DE VOTRE SOUTIEN !

« L'information est indissociable de la démocratie et les journaux d'informations sont faits pour former et nourrir des citoyen-ne-s plutôt que de les distraire »
Gilles Luneau, rédacteur en chef de GLOBAL