Merri Jolivet, la rétrospective !

Merri Jolivet a été membre du comité de veille de GLOBALmagazine dès sa création. Itinéraires singuliers, la première rétrospective qui lui est consacrée à la Villa Tamaris, va constituer un des événements artistiques de l’année.

Figure marquante de la Jeune peinture, Merri Jolivet s’est volontairement soustrait au monde de l’art marchand sans jamais cesser de peindre, livrant épisodiquement des expositions comme autant de rendez-vous singuliers. On se souvient notamment de Le jour, la nuit en 1989 et Le pli du pli en 1993 et de Dessins, sa dernière exposition en 2012. Le complice de Guy de Rougemont, Gérard Fromanger et Julio Le Parc à l’atelier populaire des Beaux-Arts de Mai 68 n’a jamais cessé de questionner le monde, couchant méticuleusement sur la toile l’ampleur de ses incertitudes. Né en 1943, fils du grand compositeur André Jolivet, Merri était familialement prédestiné au violon. Il a préféré décider de se faire un prénom avec un pinceau. Son insatiable curiosité l’a projeté dans les voyages et poussé à l’expérimentation des matières, supports et techniques picturales. Des décors de théâtre à la BD, des « cartes postales » aux « fenêtres », de l’Afrique au Brésil, de Paris au Cap, des petits formats aux grands, du trait obsédant aux bandes libératrices, l’oeuvre de Merri Jolivet foisonne d’intelligence, de malice, de talent. Avec cette exposition, la villa Tamaris célèbre, à juste titre, celui qui tournait délibérément le dos à la gloire. Un salut en clin d’œil à ne pas manquer.

Itinéraires singuliers, du 17 juin au 17 septembre 2017, à la Villa Tamaris, centre d’art – 83500 La Seyne sur mer

  

Assassinat de Pierre Overney, usine Renault de Boulogne Billancourt, 25 février 1972

Paris et ses merveilles, 1975

 

Cet article – texte, dessin, photographie ou infographie - vous a plu par les informations qu’il contient, par l’éclairage qu’il apporte, par la réflexion ou l’inconfort intellectuel qu’il provoque, par sa liberté de ton, par le sourire qu’il fait monter à vos lèvres… SOUTENEZ NOUS ! Il n’est de presse libre sans indépendance financière. GLOBAL est une association de journalistes sans but lucratif, sans publicité, qui ne vit que des abonnements et dons de ses lecteurs, lectrices. Pour s’abonner et soutenir c’est ici.

MERCI DE VOTRE SOUTIEN !

« L'information est indissociable de la démocratie et les journaux d'informations sont faits pour former et nourrir des citoyen-ne-s plutôt que de les distraire »
Gilles Luneau, rédacteur en chef de GLOBAL