Le Pré Verre

Au coeur du quartier latin, juste en-dessous de la Sorbonne, une bonne table du midi au rapport qualité-prix parmi les meilleurs. Une bonne table du soir où l'on garde le même équilibre. 

L'humour, selon Jacques Prévert, est une cure de jouvence destinée à vaincre la morosité des temps. Comme l'a dit malicieusement une de ses biographes : « On a  trop longtemps pris l'humour à la légère, il s'agit maintenant de le prendre à la lourde ». C'est sans doute la raison pour laquelle, en 2003, les fondateurs de ce restaurant – les Frères Delacourcelle – ont choisi cette enseigne, car Prévert aimait, par-dessus tout, les significations doubles et les calembours fondés sur une similitude de sons ou de sens. Le nouveau propriétaire (depuis 2014) – Jean-François Paris – a décidé de célébrer le 40ème anniversaire de la mort du poète (1900 – 11 avril 1977), car il fut élevé au grade de Satrape du Collège de Pataphysique, en qualité de « Fabricant de Petits Plats dans les Grands. »

La formule à 14,90 € (du mardi au jeudi) connaît  un vif succès, l'un des meilleurs rapports qualité-prix de la capitale, soit entrée du jour, plat du jour, un verre de vin et un café. La cuisine fait habituellement une place aux épices et à des produits recherchés (chou pak choï, poivre long rouge de Kampot...), car, en plus de proposer une cuisine singulière, la carte met en avant des plats que l'on ne trouve pas à tous les coins de rue, ni chez soi - ou difficilement. A la carte, comptez 36 € environ.

·    Thon cru mariné au pavot et graines de chika, 10,00 €

·    Suprême de volaille fermière, pâtes façon risotto au butternut (bio) 18,00 €

·    Truffade de chocolat noir, glace mélasse 8,00 €

Le Pré Verre, 8, rue Thénard - 75005 Paris. Tél. : 01-42-54-59-47 Fermé dimanche et lundi

 

 

 

Cet article – texte, dessin, photographie ou infographie - vous a plu par les informations qu’il contient, par l’éclairage qu’il apporte, par la réflexion ou l’inconfort intellectuel qu’il provoque, par sa liberté de ton, par le sourire qu’il fait monter à vos lèvres… SOUTENEZ NOUS ! Il n’est de presse libre sans indépendance financière. GLOBAL est une association de journalistes sans but lucratif, sans publicité, qui ne vit que des abonnements et dons de ses lecteurs, lectrices. Pour s’abonner et soutenir c’est ici.

MERCI DE VOTRE SOUTIEN !

« L'information est indissociable de la démocratie et les journaux d'informations sont faits pour former et nourrir des citoyen-ne-s plutôt que de les distraire »
Gilles Luneau, rédacteur en chef de GLOBAL