Michel Lebris
Michel Lebris, en 2005 à Saint-Malo, par Aldo Soares©

L’écrivain à la plume-monde a mis les voiles

De la Bretagne rurale au jazz, de la Cause du peuple à la cause des mots, Michel Lebris a dévoué sa vie au partage généreux des imaginaires planétaires où les êtres humains affrontent et magnifient la vie. L’admirateur de R.L. Stevenson, le héraut de la flibuste et des écrivains voyageurs a définitivement mis le cap vers l’Ailleurs.

Michel Lebris, écrivain, essayiste, éditeur et fondateur du festival Étonnants voyageurs est mort ce samedi 30 janvier, il aurait eu 77 ans le 1er février. Pour parler de lui, il faudrait raconter le vent et la mer en Bretagne, leur puissance autant créatrice que destructrice, le son, la furie et le calme des éléments dont l’ordre échappe à la raison humaine, parler des mots qu’il choisissait avec soin pour conter la fiction et le réel mêlés, parler de sa littérature ouverte au monde loin du nombrilisme d’une certaine littérature française, parler de la douceur de sa voix et de sa passion pour le jazz et Robert Louis Stevenson. Parler d’amour et de fidélité. D’amour du monde, des gens, de la beauté. Fidélité à sa naissance bretonne dans un milieu des plus modestes, à Plougasnou (Finistère). Fidélité à son engagement libertaire et littéraire qui accoucha, outre du festival Étonnants voyageurs, de ce beau manifeste «Pour une littérature-monde en français» faisant la nique à la littérature francophone et aux piliers germano-pratins « inventeurs d'une littérature sans autre objet qu'elle-même ». Parler de sa force et sa boulimie de travail alimentées par son insatiable curiosité, son étonnement devant les folies humaines, sa recherche opiniâtre de la raison, sa gourmandise des passions. Et sa gourmandise de fin gourmet. Le bourreau de travail va enfin pouvoir se reposer. Bon vent l’Ami.

 

Michel Lebris à Saint-Malo, en 2005, par Aldo Soares ©

Michel Lebris en quelques dates

1er février 1944 : naissance à Plougasnou (Finistère)

1968-69 : rédacteur en chef de Jazz Hot et collaboration au Magazine littéraire

1970 : directeur de La Cause du peuple, responsabilité qui lui vaut une condamnation à 8 mois de prison ferme (avec Jean-Pierre Le Dantec)

1971 : participe à la création du magazine J’Accuse

1973 : participe à la création du quotidien Libération

1990 : création de la revue Gulliver

1990 : création du festival des Étonnants Voyageurs à Saint-Malo

1996 : création d’Étonnants Voyageurs à Dublin (Irlande)

2000 : création d’Étonnants Voyageurs à Missoula (Montana -États-Unis)

2001 : création d’Étonnants Voyageurs à Sarajevo (Bosnie-Herzégovine)

2007 : Manifeste « Pour une “littérature-monde” en français » (avec Jean Rouaud)

2007 : création d’Étonnants Voyageurs à Port-au-Prince (Haïti)

2008 : création d’Étonnants Voyageurs à Haïfa (Israël)

2010 : création d’Étonnants Voyageurs à Bamako (Mali)

2013 : création d’Étonnants Voyageurs à Brazzaville (Congo)

2014 : création d’Étonnants Voyageurs à Rabat-Salé (Maroc)

2015 : transmission de la direction d’Étonnants voyageurs à sa fille Mélani.

30 janvier 2021 : décès chez lui, en Bretagne

 

Bibliographie

1974: Occitanie : volem viure!  (Gallimard)

1975: Les Fous du Larzac, (Gallimard)

1977: L’Homme aux semelles de vent (Grasset)

1981: Le Paradis perdu (Grasset)

1981: Le journal du Romantisme (Skira)

1985: Ys, dans la rumeur des vagues (Artus)

1986: La Porte d’or (Grasset)

1987: Une amitié littéraire : Henry James — Robert Louis Stevenson, correspondance et textes (Payot)

1988: La Fièvre de l'or (Gallimard)

1992: Le Grand Dehors (Payot)

1992 : Pour une littérature voyageuse (Complexe)

1994: Robert Louis Stevenson : Les années bohémiennes (Nil)

1996: Un hiver en Bretagne (Nil)

1998 : Les Flibustiers de la Sonore (Flammarion)

1999 : Quand la Californie était française (Le Pré aux Clercs)

2000 : Pour saluer Stevenson (Flammarion)

2001 : D'or, de rêves et de sang, l'épopée de la flibuste 1494-1588 (Fayard)

2001 : Bretagne du monde entier (National geographic society)

2008 : La Beauté du monde (Grasset, sélection Goncourt)

2009 : Nous ne sommes pas d'ici (Grasset)

2011 : Rêveur de confins (André Versaille)

2017 : Kong (Grasset)

2018 : Pour l'amour des livres (Grasset)

 

Cet article – texte, dessin, photographie ou infographie - vous a plu par les informations qu’il contient, par l’éclairage qu’il apporte, par la réflexion ou l’inconfort intellectuel qu’il provoque, par sa liberté de ton, par le sourire qu’il fait monter à vos lèvres… SOUTENEZ NOUS ! Il n’est de presse libre sans indépendance financière. GLOBAL est une association de journalistes sans but lucratif, sans publicité, qui ne vit que des abonnements et dons de ses lecteurs, lectrices. Pour s’abonner et soutenir c’est ici.

MERCI DE VOTRE SOUTIEN !

« L'information est indissociable de la démocratie et les journaux d'informations sont faits pour former et nourrir des citoyen-ne-s plutôt que de les distraire »
Gilles Luneau, rédacteur en chef de GLOBAL