Paysans heureux !

 Alors que la crise économique touche une grande partie de l’agriculture dite conventionnelle, l’association Fermes d’avenir anime un tour de France de l’agriculture heureuse et fière de l’être. Un projecteur braqué sur les initiatives locales en permaculture et en agroécologie. Une palette de solutions dont l’écho pourrait se faire entendre lors des Etats généraux de l’alimentation.

L’été est propice aux périples, aux festivals, aux rencontres à thème, comme si la promesse de soleil portait une partie des êtres humains à s’exposer aux regards de l’autre partie. Parti bien avant le Tour de France cycliste, le Fermes d’avenir tour (FAT) parcourt le pays – à vélo, en covoiturage, en train - pour faire découvrir l’agroécologie et la permaculture. L’équipe qui l’anime invite les personnes intéressées à se joindre à elle dans un tour des initiatives locales où germent l’agriculture et la ruralité de demain. A chaque étape on installe pour trois jours chapiteaux et stands, restaurant bio, scène musicale ; on organise les visites des fermes bios du territoire et des séances de formation ; on projette des films, on reçoit des conférenciers. On commerce en monnaie alternative (le FATcoin). L’idée est non seulement de faire découvrir les alternatives agricoles au modèle industriel mais aussi de donner envie à des jeunes de devenir maraîchers en permaculture ou paysan en agroécologie. Ce peut être aussi l’occasion de mobiliser les citoyen-ne-s sur les Etats généraux de l’alimentation. C’est plein d’énergie, de lien social et intergénérationnel, de promesse et d’espoir. Un vent de jeunesse sur l’agriculture et la ruralité qui les font soudain paraître sous leur vrai jour : profondément modernes au sens d’appel à la raison en ces temps ensevelis sous la finance et le progrès technique. Commencé à mi-juin, le FAT se terminera le 16 septembre à Rochecorbon (Indre et Loire).

 

Photo Clément Osé/fermes d'avenir©

 

Fermes d'avenir

Fermes d’avenir a été créée en 2013 dans l’objectif de prouver, à force d’exemples sur le terrain, que l’agro-écologie constitue une alternative réaliste, économiquement viable et pertinente à l’agriculture industrielle.
Fermes d’avenir propose des formations aux techniques agricoles et au montage de projets ; du conseil auprès des collectivités locales ; des financement grâce à la plateforme de prêts et dons participatifs Blue Bees. L’association organise aussi un concours pour financer des projets ou des installations et à l’ambition de reprendre un lycée agricole à la rentrée 2018.

Cet article – texte, dessin, photographie ou infographie - vous a plu par les informations qu’il contient, par l’éclairage qu’il apporte, par la réflexion ou l’inconfort intellectuel qu’il provoque, par sa liberté de ton, par le sourire qu’il fait monter à vos lèvres… SOUTENEZ NOUS ! Il n’est de presse libre sans indépendance financière. GLOBAL est une association de journalistes sans but lucratif, sans publicité, qui ne vit que des abonnements et dons de ses lecteurs, lectrices. Pour s’abonner et soutenir c’est ici.

MERCI DE VOTRE SOUTIEN !

« L'information est indissociable de la démocratie et les journaux d'informations sont faits pour former et nourrir des citoyen-ne-s plutôt que de les distraire »
Gilles Luneau, rédacteur en chef de GLOBAL